Les Tatars de Crimée : vivre et survivre sous Poutine

Malgré une interdiction officielle, les Tatars se réuniront en Crimée le 18 mai 2017 pour marquer le 73e anniversaire de leur déportation sous Staline Pour la troisième fois consécutive, la commémoration de la déportation des Tatars de Crimée est interdite par les autorités russes. Dans l’indifférence générale, Poutine tente de réécrire l’histoire des déportations staliniennes. Trois ans après l’annexion de la Crimée par la Russie, les Tatars de Crimée continuent de se rassembler pour commémorer leur histoire dramatique. En une seule journée, le 18 mai 1944, presque 200.000 personnes furent déplacées, sur l’ordre de Staline, vers les Républiques d’Asie Centrale. Des milliers d’entre eux péri

© 2017 Tous droits réservés pour les contenus publiés, sauf mention contraire

SUIVEZ-NOUS SUR
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon