© 2017 Tous droits réservés pour les contenus publiés, sauf mention contraire

SUIVEZ-NOUS SUR
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Filmer et vivre. Oleg Sentsov enfin en liberté

October 5, 2019

 

Read in ENGLISH

 

C’est avec de très bonnes nouvelles que nous reprenons notre rendez-vous hebdomadaire de la gazette. Oleg Sentsov, ainsi que 34 prisonniers ukrainiens ont été libérés lors d’un “grand échange” entre l’Ukraine et la Russie samedi 7 septembre. 

 

Il aurait fallu cinq longues années pour que Vladimir Poutine libère enfin le cinéaste ukrainien. Enlevé et torturé dans sa Crimée natale, Oleg s’est vu naturalisé de force et condamné pour "terrorisme" à vingt ans d'emprisonnement dans la colonie pénitentiaire de Labytnangui. Cinq ans plus tard, il rentre en Ukraine, à Kiev, pour continuer le combat et plaider pour la libération de nombreux d'autres prisonniers politiques ukrainiens et criméens qui purgent leurs peines dans les prisons russes. 

 

“Quels sont vos projets pour l’avenir? - Le projet est de faire ce qui fait plaisir le plus au monde, filmer et vivre”

 

Jadis seul contre la machine étatique toute puissante, Oleg a reçu des messages de soutien à travers le monde. Grâce à une mobilisation internationale et aux efforts conjoints de divers collectifs (notamment PEN America, la Société des réalisateurs  de films et Les Nouveaux Dissidents), il a enfin retrouvé sa famille après une longue incarcération. Le 10 septembre, Oleg Sentsov et Oleksandr Koltchenko ont donné leur première conférence de presse, que nous avons visionnée. Le dialogue avec les 200 journalistes accrédités est à la fois joyeux et maladroit, comme si les médias s’étaient laissés surprendre par le dénouement inattendu, se retrouvant à court de questions pertinentes face aux deux ex-prisonniers politiques devenus un symbole de la résistance citoyenne contre l’annexion de la Crimée.  

 

Oleg Sentsov y remercie tout le monde pour le soutien, les lettres et les cartes postales qu’il parvenait à recevoir à la prison. Il a lu chacune d’entre elles et les a toutes soigneusement rapportées avec lui en Ukraine ! Malgré sa longue grève de la faim, les mots d’encouragements ont soutenu son espoir de retrouver ses proches et son pays. 

 

Le 18 septembre, il donnait sa première grande interview à la télévision Ukrainienne ‘Hromadske’ (en russe : https://www.youtube.com/watch?v=S-AZ8fd0coc). À cette occasion encore, la faiblesse des questions étonne, Oleg Sentsov exprimant même à un moment son incrédulité et peut-être son impatience. 

 

Depuis, il donne régulièrement des nouvelles sur son unique page officielle sur Facebook. Désormais il est libre, dans ses choix, ses projets et ses décisions. “Ces dernières années j’en ai fait très peu pour le cinéma et j'ai l'intention de me rattraper”, a-t-il écrit. 

Mais nous l’attendons également en Europe, notamment à Paris, le plus vite possible !

 

Merci de votre soutien, et à la semaine prochaine !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles récents
Please reload

Archive
Please reload