« Unis, nous vaincrons ! » Solidarité de Minsk à Khabarovsk

Depuis le 11 juillet, la région russe de Khabarovsk est en proie à des manifestations quotidiennes à l’ampleur inédite contre l’arrestation du gouverneur d’opposition Sergueï Fourgal. 9000 km plus à l’Ouest, le Belarus est le théâtre d’un soulèvement populaire sans précédent, déclenché par la réélection d'Alexandre Loukachenko à la suite d'un scrutin grossièrement truqué.

Si l’échelle et les conséquences des deux mouvements ne sont pas comparables, les raisons sont semblables. À Minsk comme à Khabarovsk, le peuple combat pour la reconnaissance de son droit le plus fondamental : le vote.

Ici, un gouverneur qui a obtenu plus de 70 % des suffrages contre le candidat du Kremlin est arrêté et remplacé par un envoyé du président. Là-bas, un président honni confisque l’élection qui devait mettre fin à 26 années d’un règne arbitraire et sans partage.

Conscients des liens qui les unissent, les manifestants du Belarus et de Khabarovsk ont multiplié les messages de soutien réciproques. Discours, pancartes et drapeaux se font écho aux deux extrémités de l’ancien empire soviétique. Il y a une semaine, les habitants de Khabarovsk ont dédié leur marche quotidienne au Belarus et à son peuple. Vêtus aux couleurs du drapeau rouge et blanc, les manifestants ont défilé jusqu’au consulat du Belarus au son de l’illustre tirade des trois mousquetaires : « Un pour tous, et tous pour un ».


Crédits photographiques : Maxime Daniélou

Articles récents
Archive

© 2017 Tous droits réservés pour les contenus publiés, sauf mention contraire

SUIVEZ-NOUS SUR
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon