« Pour moi, le dissident est d’abord celui qui s’arrête »

François Sureau, avocat auprès du Conseil d’État et de la Cour de Cassation, écrivain, connu pour son engagement en faveur des libertés publiques, revient sur les lois actuellement votées en France et nous donne sa vision de la dissidence. Que vous inspire le mot de "dissidence" ? J’aime ce mot, pour ce qu’il comporte de courage, et surtout de volonté de penser contre soi, contre parfois ce a quoi l’on peut tenir pour de mauvaises raisons, par habitude et par confort. C’est Bernanos rompant avec son passé et partant en guerre contre l’Eglise compromise dans la guerre d’Espagne ; et Soljenitsyne éprouvant de l’intérieur, et dans sa chair, le mensonge d’une idée a laquelle il avait cru. Le mon

« L’Iran est le pays le plus laïc du Moyen-Orient »

A l’occasion des quarante ans de la révolution islamique en Iran, qui a porté les ayatollahs au pouvoir, le philosophe Ramin Jahanbegloo, spécialiste de pensée politique et de non-violence, qui a connu durant quelques mois la prison en 2006, et qui vit et enseigne désormais à New Delhi, nous apporte son éclairage sur les évolutions du régime iranien. Quarante ans après la révolution, où en est la société iranienne ? La révolution de 1979 reste un immense événement géopolitique. Par sa dimension religieuse, elle a fortement contribué à la progression de l’islamisme politique partout dans le monde. Ses secousses se font encore sentir, et l’on peut dire que la guerre en Syrie, à laquelle elle

The Saint Valentine’s Day of the Strongmen

Thursday, February 14th, is Saint Valentine’s Day, the holiday of lovers. According to the Kremlin spokesman, Dmitri Peskov, it’s the date of the next meeting, at Sotchi on the edge of the Black Sea (south of Russia), between President Putin and his counterparts, Hassan Rohani (Iran) and Recep Erdogan (Turkey), to try to settle the Syrian question in the framework of the Astana group. It isn’t by chance, it’s said, and the Kremlin loves its symbols, especially as a way to say that all is well. However in this circumstantial ménage à trois, all is far from being settled: Putin would like to finish with it as quickly as possible, but his Iranian ally refuses to withdraw his troops. Consequentl

La Saint Valentin des hommes forts

Jeudi 14 février, c'est la Saint-Valentin, la fête des amoureux. Selon le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, c'est la date du prochain rendez-vous à Sotchi, sur les bords de la Mer Noire (sud de la Russie), entre le président Poutine et ses homologues iranien Hassan Rohani et turc Recep Erdogan, pour tenter de régler la question syrienne dans le cadre du groupe d'Astana. Il n'y a pas de hasard, dit-on, et le Kremlin aime les symboles, surtout pour dire que tout va bien. Pourtant, dans ce ménage à trois de circonstance, tout est loin d'être réglé : Poutine aimerait en finir au plus vite, mais son allié iranien refuse de retirer ses troupes. Du coup, quand Israël bombarde les bases de Pasd

© 2017 Tous droits réservés pour les contenus publiés, sauf mention contraire

SUIVEZ-NOUS SUR
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon