Confinement : les conseils de Kirill Serebrennikov

“Comment traverser un long confinement à la maison sans devenir fou” Kirill Serebrennikov, réalisateur de cinéma, metteur en scène et directeur du théâtre “Centre-Gogol” à Moscou est connu dans le monde de la dissidence pour ses opinions libérales et sa position très critique vis à vis du pouvoir en Russie. En 2017, il a été accusé de fraude financière pour sa gestion du Centre-Gogol. Pour la communauté internationale, il s’agissait d’un procès politique, fabriqué de toutes pièces. Du 23 août 2017 au 8 avril 2019, pendant un an et demi, il a été assigné à résidence. Nous vous partageons ci-après ses dix conseils pour tenir et ne pas devenir fou. Pour ceux d'entre nous qui télétravaillons, on

Iran : le nouvel an et la pandémie mettent fin à la détention de prisonniers politiques

Alors que nous vivons tous depuis une semaine l'expérience étrange et inédite du confinement chez soi et de la menace pandémique alentour, il nous a semblé primordial de continuer à vous informer de la situation de tous ceux, chercheurs, auteurs, artistes, citoyens qui défendent les libertés fondamentales dans le monde. Il apparaît que la situation de ces dissidents ou lanceurs d'alerte est fortement intriquée avec les stratégies de lutte des états touchés, comme on a pu l'observer en Chine, avec le calvaire du docteur Li Wenliang qui avait été puni par les autorités chinoises pour avoir lancé l'alerte à Wuhan, autorités qui viennent de présenter leurs excuses à la famille du médecin décédé

Iran : the New Year and the pandemic put an end to the detention of political prisoners

Dear friends, While we are all sharing in this rare and strange experience of confinement to our homes, the menace of the pandemic not far, it seems essential to continue to inform you of the situation of citizens, including researchers, writers, artists and journalists, who defend fundamental liberties in the world. It seems that the situations of these dissidents and whistle-blowers are heavily entangled with the defensive strategies of the affected states. We can observe this in China with the calvary of Dr. Li Wenliang who was punished by the Chinese authorities for having sounded the alarm in Wuhan, the same authorities who presented their condolences to the family of the deceased docto

Couronne à vie russe. L’épidémie des autoritarismes

Il y a ceux qui souffrent, ceux qui luttent contre le Covid-19. Et ceux qui en profitent. Le 10 mars dernier, alors que tout le monde regardait ailleurs, le Kremlin a mis en scène une petite comédie dont ses « technologues politiques » ont le secret. A la Douma (chambre basse), qui finalisait les modifications dans la Constitution russe, la députée Valentina Terechkova a proposé de « remettre les compteurs à zéro » (obnulit’, en russe) et de profiter de l’adoption de la nouvelle constitution pour permettre à Vladimir Poutine d’annuler ses mandats précédents pour pouvoir se présenter à nouveau. Après un coup de fil à l’intéressé, Vladimir Poutine débarque à l’assemblée. Il accepte l’offre, à

Féminisme, art et dissidence

Taha Siddiqqui, journaliste pakistanais, prix Albert Londres et réfugié politique vient d’ouvrir à Paris avec son épouse, Sara Farid, artiste photographe, le « Dissident Club », un bar dédié aux lanceurs d’alerte du monde entier. Le 07 mars prochain, pour célébrer la journée de la femme, il organise une exposition-conférence autour du féminisme, de l’art et de la dissidence, intitulée « La liberté en exil ». « La liberté en exil », ou comment l’exil a permis à trois femmes artistes venues d’Iran, de Syrie et du Yémen, de conquérir leur liberté. L’exposition permettra de découvrir le travail d’Hura Mirshekari, peintre, celui d’Oruba Dieb, passionnée d’arts visuels et enfin celui d’Ahlam Jarba

© 2017 Tous droits réservés pour les contenus publiés, sauf mention contraire

SUIVEZ-NOUS SUR
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon