Maghreb. Une dissidence ignorée

Dissidents du Maghreb Depuis les indépendances Khadija Mohsen-Finan et Pierre Vermeren, Editions Belin, collection « Histoire » Le soulèvement algérien contre le pouvoir met en lumière de profonds mouvements de contestation au Maghreb — que nous connaissons mal. Un ouvrage, rédigé par la politologue Khadija Mohsen-Finan et l’historien Pierre Vermeren, vient de paraître et fait le point sur la question. Il part d’un diagnostic historique : les groupes politiques et sociaux qui ont pris le pouvoir au Maghreb après les indépendances ont écarté les autres groupes avec lesquels ils avaient combattu le colonisateur. Les nouveaux Etats sont devenus de plus en plus autoritaires, n’acceptant aucun

"La notion de dissidence fait écho au combat de ceux qui se battent depuis 30 ans"

Le 11 avril dernier, au Soudan, suite aux « émeutes du pain » et sous la pression de la rue, l’armée destituait et arrêtait Omar El Béchir au pouvoir depuis trente ans. Jacky Mamou, médecin, ancien président de Médecins du monde et aujourd’hui président du Collectif Urgence Darfour, nous éclaire sur les événements qui se déroulent actuellement et sur la notion de dissidence dans ce pays. Vous connaissez bien le Soudan, la notion de dissidence y signifie-t-elle quelque chose ? Je ne sais pas si le mot « dissidence » existe en arabe. Mais la notion de dissidence peut faire écho au combat de certaines personnes qui se sont battues toute leur vie pour les droits de l’homme. Je pense particulière

Hong-Kong : les démocrates condamnés

Le 9 avril dernier, les prévenus du procès pour « conspiration pour troubles de l’ordre public », « incitation à troubler l’ordre public » et « incitation à inciter à troubler l’ordre public » (!) ont été reconnus coupables. Benny Tai, professeur de droit de 54 ans, inspirateur du mouvement du mouvement de désobéissance civile « Occupy » de 2014, ainsi que Chu Yiu-ming, pasteur de 75 ans, et le sociologue Chan Kin-man, ainsi que six co-prévenus, vont connaître leur verdict d’ici quelques jours. Ils risquent jusqu’à sept ans de prison. Nous avons rencontré, à Hong-Kong, deux des trois prévenus. Ils sont à l’origine du « mouvement des parapluies » qui a vu à l’automne 2014 des étudiants bloque

Duruşunu son nefesine kadar savunmak: Selahattin Demirtaş

Türkiyeli kürt, insan hakları savunucusu, Orta Doğu’nun en ilerici partisi HDP (Halkların Demokratik Partisi)’nin karizmatik yöneticisi Selahattin Demirtaş, 4 Kasım 2016’dan beri Türkiye’de tutuklu ve 142 yıl hapis cezası ile karşı karşıya. Yayıncı Emmanuelle Collas, Selahattin Demirtaş’ın cezaevinde yazdığı toplu öykülerinden oluşan Seher adlı kitabını yayınladı. Bu kitap saygın “Montluc Résistance et Liberté” (“Montluc Direniş ve Özgürlük”) ödülünü aldı. France-Kurdistan derneğinden Sylvie Jan ve Michel Laurent ödülü Demirtaş’ın eşine vermek üzere Türkiye’ye gittiler. Ancak bunu yapamadan gözaltına alınıp Fransa’ya gönderildiler. France-Kurdistan derneğinden Sylvie Jan ile mülakat. Selahat

Defending his values until his last breath: Selahattin Demirtas

Selahattin Demirtas, a Turkish Kurd and charismatic leader of the HDP (Democratic Party of the People), the most progressive party of the Near East, has been incarcerated in Turkey since November 4, 2016. Advocate of human rights, he is serving a sentence of 142 ans. Demirtas’ collection of short stories, Dawn: Stories, written by him in prison, has been translated into English and published by SJP for Hogarth in 2019. It received the prestigious prize, “Montluc Résistance et Liberté.” Sylvie Jan and Michel Laurent, members of the association France-Kurdistan, travelled to Turkey to present the prize to Selahattin Demirtaş’ wife. This they were unable to do, they were arrested and sent back

Défendre ses valeurs jusqu'à son dernier souffle : Selahattin Demirtas

Selahattin Demirtas, kurde de Turquie, leader charismatique du HDP (Parti démocratique des peuples), parti le plus progressiste du Proche-Orient, est incarcéré depuis le 4 novembre 2016 en Turquie. Avocat des droits de l’homme, il encourt une peine de 142 ans. L’éditrice Emmanuelle Collas a publié L’Aurore, recueil de nouvelles écrit par Selahattin Demirtas depuis sa prison. Ce texte a reçu le prestigieux prix “Montluc Résistance et Liberté”. Sylvie Jan et Michel Laurent, de l’association France-Kurdistan, se sont rendus en Turquie pour le remettre à l’épouse de Selahattin Demirtaş. Ce qu’ils n’ont pu faire, ayant été arrêtés et renvoyés en France. Rencontre avec Sylvie Jan, Présidente de Fr

© 2017 Tous droits réservés pour les contenus publiés, sauf mention contraire

SUIVEZ-NOUS SUR
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon