|Lu ailleurs| Qui sont les nouveaux dissidents ?

Dans un essai « Les nouveaux dissidents », le philosophe Michel Eltchaninoff dresse une cartographie renouvelée de militants du monde entier qui prolongent le vieux modèle des années 1970 de la dissidence. Un modèle de résistance plus douce et passive, mais largement subversive.



La révolte, l’indignation et la désobéissance civile s’imposent depuis une dizaine d’années comme les motifs les plus intenses de l’action résistante dans l’espace politique mondialisé. Par l’occupation des places, les manifestations de rue, les usages de la démocratie directe, les boycotts divers et variés, les séquestrations de patrons, les manifestes politiques, l’expression de nouvelles utopies libertaires, la défense de zones protégées de la cupidité des marchands et des destructeurs de l’environnement…, les visages de la révolte contemporaine oscillent entre de multiples incarnations possibles.


L'article de LesInrockuptibles


Articles récents
Archive