© 2017 Tous droits réservés pour les contenus publiés, sauf mention contraire

SUIVEZ-NOUS SUR
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Stars et luciole

July 5, 2018

Le chrono tourne. Il tourne dangereusement pour Oleg Sentsov, cinéaste ukrainien, militant du Maïdan, condamné en 2014 à purger vingt ans de prison pour complicité de terrorisme à l’issue d’un procès truqué, Oleg Sentsov qui a entamé ce matin son cinquante- troisième jour de grève de la faim.  

 

Le chrono tourne aussi sur les stades de foot russes. Les projecteurs du monde entier sont braqués sur les pelouses, ils illuminent le jeu, ils captent l’émotion — la houle phénoménale de l’émotion mondiale. Si puissants qu’ils relèguent le reste du pays dans l’ombre, le maintiennent en hors champ, et dans ce pays la Sibérie, et en Sibérie cette prison où Oleg Sentsov n’a sans doute plus la force de clamer son innocence mais continue de s’affamer afin qu’on lui rende justice, déterminé à aller jusqu’au bout.

 

La coupe du monde de foot ne saurait être que le braquage de la ola planétaire, qu’un temps de jouissance collective, une fiesta aveuglante, assourdissante, gorgée de passion, de sueur et de fric, déconnectée du sol où elle a lieu : elle est aussi un fantastique instrument d’optique, une caisse de résonance incomparable, une occasion en or.

 

Kylian, Antoine, Neymar, Edison, Sergio, vous les joueurs, vous les stars, vous qui ces jours-ci êtes au centre du monde, vous qui portez librement vos couleurs sans courir le risque d’être arrêtés, battus, torturés, puis jetés en prison, vous qui êtes l’objet d’une attention cosmique, filmés, écoutés, chacun de vos gestes diffusé par des satellites qui tournent à plein régime, chacune de vos paroles recueillie, analysée, répercutée sur les ondes et les réseaux, vous que j’aime tant regarder jouer — la grâce et la rage, la vaillance — , et vous aussi commentateurs, journalistes, sponsors qui êtes pris dans ce même rayonnement, qui êtes aux commandes des projecteurs, qui choisissez où diriger ces faisceaux éclairants, où placer les micros  :  vous avez le pouvoir de dévier ne serait-ce qu’une infime part de cette lumière afin qu’elle touche Oleg Sentsov, luciole de résistance coupée du monde, vous êtes en mesure de faire le pressing, de défendre et de contrer.

 

Le chrono tourne. Il s’affole. Il est urgent de libérer Oleg Sentsov.

 

 

Maylis de Kerangal

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Articles récents
Please reload

Archive
Please reload