Desk Russie "Pour votre liberté et pour la nôtre"

Opposants pourchassés, emprisonnés, privés d’emplois, une chape de plomb s’est abattue depuis la dernière semaine d’avril sur la Russie. Face à ce constat et afin de montrer la véritable nature du régime de Poutine mais aussi de donner à voir et à comprendre ce que vivent des millions de citoyens dans l’espace post-soviétique, une newsletter bimensuelle, Desk Russie, vient de voir le jour.

L’heure est grave en Russie et dans l’espace post-soviétique. Le constat est partagé par de nombreuses ONG et associations de défense des droits humains, mais aussi par des journalistes, des chercheurs, des spécialistes de l’ex Union-soviétique ainsi que par les citoyens eux-mêmes qui subissent au quotidien la politique du Kremlin. La machine répressive s’emballe, chaque semaine de nouvelles lois apparaissent pour museler toute contestation, une grande partie de la presse est sous contrôle et inféodée au Kremlin, la propagande bat son plein. Ces derniers jours, les sympathisants de Navalny ont été arrêtés et des étudiants, des professeurs ou des employés du métro de Moscou accusés de l’avoir soutenu ont été exclus de l’université ou licenciés. La répression et la propagande orchestrées par Poutine rendent par ailleurs également irrespirable l’atmosphère dans les pays limitrophes soumis à son influence et inquiètent désormais les démocrates européens. « Face à l’urgence de la situation, nous avons décidé de créer une newsletter bimensuelle pour expliquer ce qui se passe là-bas », explique Galia Ackerman, journaliste et historienne, rédactrice en chef de Desk Russie. « En France nous entrons dans une année électorale et la Russie va être très active. Mais sur place, la situation des droits de l’Homme n’a jamais été aussi catastrophique. Au Bélarus nous assistons à une répression indicible et en Ukraine, le Kremlin essaye de faire tomber le régime de Kiev. Il est donc fondamental d’expliquer ce qu’est réellement le régime de Poutine, ses conséquences à ses frontières et dans le monde et de proposer une information gratuite et ouverte à tous.» L’équipe de Desk Russie est notamment composée de Nicolas Tenzer, analyste des questions internationales et de sécurité, de Sophie Shihab ancienne correspondante du Monde à Moscou, de Natalie Nougayrède journaliste au Guardian et spécialiste de l’espace post-soviétique, ou encore de Ioulia Berezovskaïa, directrice du site d’information grani.ru et de Natalia Kanevsky, journaliste et traductrice. "L’ambition est de proposer une vue informée de la réalité russe d’aujourd’hui à travers analyses, décryptages et informations originales souvent de première main, mais aussi débats et prises de position » précise Desk Russie dans sa première newsletter parue il y a dix jours. Mais plus encore, elle donne à lire, à voir, à entendre ce que vivent aujourd’hui les Russes au quotidien : “celles et ceux qui ne suivent pas régulièrement les informations offertes par les organisations de droits de l’Homme connaissent aussi mal le sort de milliers de Russes qui subissent la répression, bien au-delà du cas d’Alexeï Navalny. » Dans sa première newsletter Desk Russie, donnait la parole aux Russes qui vivent ce déchaînement de violence, montrait une vidéo sur la révolte de la jeunesse qui n’a connu que Poutine, décryptait la rhétorique de Dimitri Kissilev, directeur général de l’agence internationale d’information Russia Today et proposait bien d’autres sujets fouillés et denses. Vendredi prochain, vous pourrez notamment découvrir dans la newsletter n°2 : - Un décryptage des relations entre Erdogan et Poutine - Une vidéo sur l’embrigadement des jeunes Russes - Une analyse sur la banalité du crime en Russie et ses conséquences stratégiques. Pour s'inscrire, c'est ici. Une initiative qui résonne avec la nôtre et avec celle du site et de la newsletter des Belarus en France que nous soutenons aussi.

Flore de Borde

Articles récents
Archive